FrançaisEnglish

Autres curiosités

Au détour de vos balades

 

La chapelle Saint-André (Bouvron)


Dans la frairie de Paribou, on trouve, au village du Châtel, la chapelle Saint-André, patron de la paroisse dès le Xe siècle. Cette
Chapelle remplaça un oratoire édifié en 1895 sur les restes d’une chapelle primitive.
Au Moyen Âge, les lépreux au long manteau à capuchon jouaient de la crécelle pour signaler leur passage et trouvaient refuge dans les maladreries érigées autour de cette chapelle. Dans ces mêmes lieux, il existait un prieuré servi par les moines bénédictins de Saint-Gildas des Bois.

Chapelle St André

La chapelle Saint-Julien (Bouvron)


Sur la frairie de la Gavalais s’élève la chapelle Saint-Julien, dédiée à Saint-Julien l’Hospitalier. Elle abrite une statue représentant le saint en costume militaire.
Endommagée à la Révolution, cette chapelle a été plusieurs fois restaurée.
Les plus récents travaux de sauvegarde datent en 1962.

Chapelle St Julien

Chapelle de la Magdeleine (Le Gâvre)


Cette chapelle est édifiée à la même époque que les maladreries de Saint-Lazare, dont Marie-Madeleine était la Sainte patronne. La léproserie est confiée à l’abbaye de Blanche Couronne, elle –même fondée en 1160.
Elle renferme une crédence d’origine et une statue polychrome en pierre tendre calcaire du XVe siècle représentant la Vierge de Notre-Dame de Grâce.

Chapelle de la Madeleine

La chapelle Saint-Roch (Blain)


La chapelle St Roch fut construite en 1450 par Alain IX de Rohan pour conjurer la peste noire qui sévissait dans la région.
Cette chapelle, la dernière de Blain, était le siège de la frairie du Château.
Edifiée sur une butte mégalithique (le petit Roc Fou), comme la plupart des lieux saints bretons, elle christianisa un site sacré druidique.
Soumise aux règles en vigueur chez les Compagnons bâtisseurs, elle est orientée ouest-est.
La porte est au couchant, à l’ouest, elle s’ouvre sur l’ombre, le pays des morts, pour aller vers l’est, le chœur, la lumière, l’espace sacré où se déroule la divine Liturgie.
Visite : Demander la clef à l’Office de Tourisme.
La Chapelle St Roch

Le Manoir de la Cour-Mortier (Blain)


Le Manoir de la Cour Mortier du XVe Siècle appartenait en 1472 à Jéhan Mortier, châtelain de Blain.
En 1625, Jacques Jollan de Clerville épousa en secondes noces une demoiselle Marie de Lestoc, protestante.
En 1671, la Cour Mortier était la propriété de
Diane de Lestoc, Dame de la Haye. A son décès, cette huguenotière revint aux Jollan de Clerville, qui au XVIIIe siècle devinrent Jollan de la Cour Mortier. Le dernier descendant de cette branche, le commandant Simon, fut maire de Blain et mourut en 1966.

La Cour Mortier

 

Office de Tourisme de la Région de Blain, 2 place Jean Guihard, 44130 Blain - Tél. : 02 40 87 15 11

Tous droits réservés © 2015 Office du Tourisme de la Région de Blain - Création Web : SCSI